Test : X-Plane 9

test

Les fans de simulateur de vol qui jouent sur PC connaissent forcément Flight Simulator, la simulation de Microsoft disponible sur de nombreuses plates-formes depuis plus de 30 ans. Mais qui connait X-Plane, un de ses principaux concurrents que ce soit en termes de contenu ou de réalisme ? Les heureux possesseurs d’une machine tournant sous Android peuvent dès à présent découvrir X-Plane 9 en téléchargeant l’application sur le Market.

X-Plane est édité par Laminar Research, et il propose des possibilités de vol très intéressantes, pour une machine sous Android s’entend. Tout en anglais, il faudra prendre un peu de temps pour assimiler les mots clés qui restent très simples dans l’ensemble. Le jeu propose plusieurs vues qui sont accessibles d’une simple pression sur une icône quasi-transparente disposée sur l’écran.

xplane9-android-land.jpg Vendu à un prix très abordable de 3,44€, il ne faut pas se leurrer non plus, tout n’est pas accessible pour ce prix-là, mais on a déjà l’essentiel. On accède à six territoires différents dont le sud de la Californie, l’Alaska, San Francisco, Hawaï ou les montagnes autrichiennes par exemple, et on peut piloter sept avions différents en commençant par l’indémodable Cessna pour lequel un didacticiel est disponible. Cela permettra au moins de savoir comment décoller et effectuer les manœuvres dans le bon ordre. Ensuite, pour aller plus loin dans le jeu, libre à chacun d’acheter à l’unité soit de nouvelles cartes parmi une quinzaine disponibles comme New-York, Seattle, Miami, le Grand Canyon, Katmandou, soit de nouveaux avions, plus de quarante, et acquérir de gros porteurs comme des Boeing 787 ou des Airbus A380.

On a le choix dans les options de déterminer le moment de la journée pendant lequel se fera le début du vol, on peut décoller le matin, dans la journée, au crépuscule ou bien de nuit. Option très sympa qui permet de renouveler l’expérience à chaque vol. Dans le même ordre d’idée, on peut aussi choisir l’état du ciel, c’est-à-dire la quantité et l’altitude des nuages qui nous entoureront.

xplane9-android-decollage.jpg Concernant les commandes, X-Plane 9 utilise les fonctions gyroscopiques du smartphone ou de la tablette. Ainsi, on pilotera notre appareil en inclinant notre tablette dans les quatre directions, haut bas, gauche et droite. La manette des gaz est représentée par un curseur à gauche de l’écran que l’on monte ou que l’on descend. Le curseur sur la droite sert à l’inclinaison des volets sur les ailes. On peut changer de vue à tout moment, mais il ne faut pas oublier que l’on continue de piloter l’engin, donc les vues de face ou de côté ne sont pas forcément simples à utiliser, même si elles donnent une bonne vision de notre appareil dans les airs.

Une icone permet aussi de naviguer aux instruments avec un tableau de bord assez sommaire présentant compteurs comme un altimètre, un compteur de vitesse, un radar et une radio de navigation.

X-Plane 9 n’est pas un petit jeu rapide qui servira à occuper son temps pendant un trajet en bus ou dans une salle d’attente. Son statut de simulation nécessite de vouloir s’y impliquer un minimum pour profiter pleinement de l’expérience. Pour ceux que ça tente, foncez, le jeu vaut vraiment le coup.

  • xplane9-android-avions
  • xplane9-android-ciel-rouge
  • xplane9-android-commandes
  • xplane9-android-decollage
  • xplane9-android-eau

    Même si ça y ressemble, c'est plus facile à piloter que le Dodo de GTA 3. Promis.

  • xplane9-android-land
  • xplane9-android-mer
  • xplane9-android-meteo
  • xplane9-android-montagnes
  • xplane9-android-plongee
  • xplane9-android-simulateur
  • xplane9-android-arriere
  • xplane9-android-avant
  • Un vrai simulateur sous Android
  • Une belle profondeur de champ
  • Le bruit des moteurs
  • Un jeu en kit
  • Des textures assez grossières de près
  1. J’ai acheté ce jeu il y a longtemps déjà, j’ai acheté aussi pas mal d’avions.
    Je n’ai jamais regretté ces achats, c’est un très bon jeu.

    Le fait qu’il soit maintenant gratuit est une raison de plus de foncer tête baissée vers ce jeu qui vous occupera durant de longues heures !

  2. Une valeur sûre, les avions dispos gratuitement permettent déjà de bien s’amuser. Par contre, pour que ça ressemble plus ou moins à une simu, pensez à pousser les paramètre de réalisme à bloc, ce qui n’est pas fait par défaut.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.