Test : Sky Gamblers : Storm Raiders

test

Vous vous souvenez de « Pappy Boyington » ? Non ? Ha, peut-être êtes-vous trop jeune pour vous remémorer autant la musique, le générique, ainsi que son contenu. Non, je ne vous chanterai pas (même si j’ai une voix de ténor à la Roberto Ragnagna) tout ce que cela m’inspire, mais je puis vous conter un peu l’histoire. Bon, elle tient sur une feuille de P.Q usagée mais bon. En gros, cela se passe durant la deuxième guerre mondiale du côté de l’océan pacifique, qui n’avait, à l’époque, jamais aussi mal porté son nom, et possède pour thème central les batailles aériennes entre les forces américaines ainsi que japonaises. J’ai regardé un épisode dernièrement. Cela a très mal vieilli, mais garde un petit côté sympatoche concernant les dites batailles. Qui n’a jamais rêvé de piloter un de ces vieux tacots volants ? Qui n’a jamais voulu reprendre la destinée du fameux baron rouge ? Pas vous ? Même pas un peu ? Allez, dîtes-moi « oui », sinon je vous jure de ne pas écrire ce test ! Ah, là, c’est mieux…Donc, comme vous aimez les batailles aériennes, rien ne vaut un jeu qui les traite à sa façon. En tout cas, c’est ce que nous propose le studio Atypical Games avec leur premier jeu sur Android, Sky Gamblers : Strom Raiders.

Un gros jeu avec des gros navions qui tirent dans tous les sens avec du bruit partout, et de l’eau en dessous. Voilà ce qu’est Sky Gamblers, si je voulais le résumer en quelques mots. Mais il serait dommage de ne pas profiter de cette invitation au voyage dans le temps. Car, même s’il n’est pas un jeu d’aventure à proprement parler, il n’en demeure pas moins vrai qu’il semble posséder, sous ses ailes, pas mal d’atouts pour faire parler les mitraillettes. Suffisant pour s’envoyer en l’air ?

Excès de z’ailes

Après le léger résumé entamé durant l’introduction, les fans du genre ne liront pas le reste, et ils auront, quelque part, raison. Car Sky Gamblers est avant toute chose un jeu d’avion, le tout en 3D. Un beau jeu d’avion comme le Playstore en connait peu.

Le scénario est simple. Par cette phrase, je veux dire surtout qu’il n’y en a pas, mais quelle importance, puisque nous sommes en présence d’un jeu d’action, saupoudré de simulation, mais un jeu d’action avant tout. On sait juste que cela se passe durant la deuxième guerre mondiale. Même si l’on se sent un peu bombardé, au début, dans le jeu, on prend très vite ses marques, grâce à un tutoriel plutôt bien fait, qui vous explique comment manier votre engin.

En mode mission, de jour...

En mode mission, de jour…

Ce dernier vous répondra au doigt et à l’œil, le tactile, à mon plus grand étonnement et à ma plus grande joie, ainsi que l’accéléromètre se marient parfaitement avec la manipulation de votre avion en plein ciel. Les premières manœuvres seront délicates, certes, mais l’on prend vite le coup, le côté arcade de la bête prenant littéralement le pas sur le côté simulation. Un inconvénient ? Possible pour ceux qui aiment la simulation pure. Ils passeront clairement leurs chemins. En revanche, pour les autres, le manche a balai fera vraiment office de bâton de joie.

Ce que propose Sky Gamblers s’inscrit vraiment dans le classique. En fait, ce qui fait vraiment effet demeure son impression d’immersion totale. On ne joue pas, on est dans l’appareil. Quand une bataille aérienne débute, on se sent impliqué. On exulte lorsque l’on liquide un adversaire. Un peu comme dans World of Tank, mais en plus poussé car en beaucoup plus rapide. Vos réflexes seront soumis à rude épreuve. Néanmoins, chaque réussite est valorisante, et, ça, cela n’a pas de prix. D’autant plus que les développeurs ont sorti un jeu globalement fini et pensé.

De la bonne pétarade

Autant le dire tout de suite, la réalisation est de qualité. Voire très bonne sur certains aspects. C’est vrai que ces derniers temps, je m’emportais (facilement) à chaque coup qu’un studio laissait l’optimisation de côté. A juste titre, je le pense sincèrement. Alors, je me posais cette question simple, un jeu graphiquement esthétique peut-il encore tourner sur du matériel ancien ?

Parce qu’il faut préciser, même si vous l’aviez compris, que le jeu est graphiquement fort sympathique, voire même plus que cela. Les avions sont bien modélisés, l’eau est parfaitement rendu, les animations réalistes. Seules quelques textures un peu grossières font un peu tâche, mais c’est vraiment en y regardant de plus près que l’on s’en rend compte. Dans l’action, et il y en a beaucoup, difficile de voir ces quelques imperfections. Néanmoins, tout est fait pour que l’expérience soit totale. Et, franchement, c’est réussi, l’immersion est totale. Le plaisir garanti.

En mode PvP, de nuit...

En mode PvP, de nuit…

Il l’est en effet autant par la réalisation que par sa diversité. Bien sûr, on ne baigne pas dans l’originalité, mais l’essentiel est là : mode mission classiques, mode PvP, mode entrainement. Du classique mais du bien foutu. Le mode PvP fait penser irrémédiablement à World Of Tanks, en plus nerveux, cela va de soi étant donné la différence d’engin, mais en moins tactique également. Le mode mission est un peu plus élaboré mais reste un peu trop collé au domaine du « je ne suis qu’un prétexte pour balancer l’artillerie sur la gueule du navion d’en face ». On aurait peut-être, malgré un nombre très intéressant de campagnes, une écriture davantage structurée et plus historique. Mais il s’agit vraiment de l’un des rares points sur lequel on peut critiquer Sky Gamblers, car même du point de vue optimisation, il tient parfaitement la route et ne vous lâche pas en plein ciel.

Testé sur mes 4 supports habituels (Asus Memo Pad Hd7, Hp Slate 7 +, Asus TF103, Samsung S4), disposant chacun d’une configuration différente et plus au moins puissante, Sky Gamblers a juste fait souffrir, et encore, la première du lot, la moins puissante. En effet, j’ai pu remarquer quelques légers ralentissements parfois, mais rien de bien méchant. Rien qui peut vous fâcher dans tous les cas. Et ça, franchement, on ne peut que féliciter les studios Atypical Games pour cette réussite alors que des studios, bien plus connus, n’ont pas réussi ce que l’on n’appela pas une prouesse, mais plutôt un « moindredeschosesage ».

Disponible au tout petit prix de 0.89 euros, Sky Gamblers est une bonne surprise, comme si après avoir tout déchargé, on retrouve, dans sa poche, quelques dernières balles. Mais, attention, ici point de balles perdues, mais de la balle tout court, de quoi vous donner la banane. Bénéficiant d’une très bonne réalisation, sans gros défaut, d’une gameplay et d’une maniabilité tout-à-fait honorables, il est un excellent jeu. De quoi vous faire perdre votre temps de la meilleure manière qui soit. De quoi vous faire planer le temps de quelques heures, et ce, sans la moindre substance illicite. Un bonheur qui n’a pas de prix. Enfin, si, un tout petit prix comme évoqué. Bien entendu, Sky Gamblers n’est pas exempt de défauts, mais ces derniers (quelques défauts de texture, apport historique réduit, etc…) sont tellement minimes qu’ils pourraient apparaître comme inexistants aux yeux de certains. Et, en toute franchise, on ne saurait leur donner tort, car le studio Atypical Games a frappé un grand coup pour sa première sur Android, en espérant, sincèrement, que leurs prochaines productions soient du même acabit, sinon on ira noyer les développeurs dans l’océan pacifique, en les balançant d’un avion. Sans parachute, cela va de soi.

Testé par J.Canonne • 83%
  • Une réalisation presque au top
  • Maniabilité
  • Bonnes sensations
  • Plutôt complet
  • Petit prix
  • Un côté un tantinet trop arcade
  • Scénario pas assez développé

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.