Test : The Golden Years : Way Out West

test

Un jeu de gestion de ville qui vous plonge en Amérique à l’époque des chercheurs d’or. Voici un excellent jeu de type build-a-lot. Il en possède les bases, c’est-à-dire que vous êtes le maire d’une ville et vous possédez des terrain sur lesquels vous devez construire des bâtiments (maisons, hôtels, auberges, etc.) pour y collecter le loyer. Les buts pour gagner la partie sont du type « construire 5 hôtels 3 étoiles », « Avoir une somme des loyers d’au moins 100000 euros », « construire un casino, une banque et avoir 300 de population », le tout dans un temps limité pour faire un score “expert”. Le jeu part donc de cette base pour vous mener dans le far west avec des missions supplémentaires à celles susmentionnées.

Il vous faudra tuer des bandits, sauver des indiens ou encore aider un professeur, et tout ça en construisant des bâtiments, en les améliorants, en récoltant de l’argent et des ressources. Il vous faudra donc gérer correctement les ressources (bois, or, hommes) et les constructions pour pouvoir finir dans les temps et avancer dans l’histoire. Aussi, il est important de préciser que les jeux de ce type n’ont pas de temps mort ou d’attente longue et ennuyeuse lors de la construction des bâtiments, donc cela se joue vite et les décisions doivent être prises rapidement.

the-golden-years-way-out-map.jpg Ce type de jeu, s’il est bien réussi, est extrêmement addictif et c’est le cas pour The Golden Years. J’ai eu énormément de mal à me séparer du jeu tellement il est prenant jusqu’au dernier niveau (il y a en tout 48 niveaux).

Les graphismes sont bien faits et c’est toujours sympa de voir les bonhommes aller réparer un hôtel ou construire un ranch par exemple. Au niveau musique, il y a une chanson unique de type western country qui est très redondante, elle passe plutôt bien mais devient lassante tout de même au bout d’un moment. Par contre, les sons des différentes actions (les bonhommes qui coupent du bois ou travaillent à la mine) et des bâtiments sont réussis.

C’est donc un très bon jeu du genre, et addictif mais il y a tout de même un point négatif, son niveau de difficulté mal dosé ! Le jeu est trop simple, il est très facile d’avoir le score « expert » pour tous les niveaux, il y a donc un manque de challenge et de gestion des actions en fonction du temps. Le jeu vous permet de profiter des 10 premiers niveaux, une version complète à 2,40 euro se débloque en paiement in-app. Il est aussi possible d’acheter les chapitres séparément.

  • the-golden-years-way-out
  • the-golden-years-way-out-david-wilkinson
  • the-golden-years-way-out-histoire
  • the-golden-years-way-out-jeu
  • the-golden-years-way-out-map
  • the-golden-years-way-out-niveau
  • the-golden-years-way-out-train
Testé par Helran • 80%
  • Addictif !
  • Graphismes bien réalisés
  • Pas de temps mort
  • Difficulté peu élevée

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.