Test : Snaky 360

test

Le Snake est un peu aux vieux téléphones ce qu’Angry Birds est à nos smartphones d’aujourd’hui : un incontournable que tout le monde connaît. Sauf si vous êtes trop jeune, mais dans ce cas vous feriez mieux de quitter cette page et retourner terminer vos exos d’histoire-géo en mangeant un Kiri. Pour les autres, donc, voici le célèbre jeu du serpent revisité par Sébastien Laoût dans une version pleine de nouveautés.

Même si c’est inutile, mon professionnalisme m’oblige à rappeler brièvement le principe de base du Snake. Vous contrôlez donc un serpent, que vous allez devoir faire grossir le plus possible en récoltant de la nourriture qui apparaît aléatoirement sur la zone de jeu. La difficulté étant que le serpent va bien évidemment occuper de plus en plus d’espace, et que vous allez finir par vous bloquer vous-même : Game Over !

Mais t’avais dit qu’on ferait des Snaky !

Snaky 360 n’a donc rien inventé de ce génial principe de gameplay (et qui suffit à lui seul pour faire un bon passe-temps) mais nous allons voir qu’il apporte de nombreuses nouveautés.

Cette image regroupe à elle seule de nombreuses interactions présentes dans le jeu !

Cette image regroupe à elle seule bon nombre d’interactions présentes dans le jeu !

Si dans les premiers niveaux, vous vous contenterez d’appréhender le “pilotage” de votre serpent à l’aide du joystick tactile, vous allez rapidement faire face à quelques imprévus dont on avait pas idée, du temps du 3210.

En vrac, vous rencontrerez des boules électriques, des balles rebondissantes, des rayons laser, des interrupteurs pour ouvrir des murs, des sens unique, des blocs qui bougent, des fantômes qui vous poursuivent “façon PacMan”, des “Space Invaders” qui vous lancent des flèches… A chaque niveau, c’est un nouveau défi, un nouvelle subtilité qu’il faudra gérer de la bonne façon pour progresser.

snaky-3d-space-invader-snake

Snake Invaders : quand les vieux jeux se retrouvent le temps d’un niveau !

Vous pourrez même, dans certains niveaux, balancer des bombes ou des missiles pour casser le décor ! Bref, vous l’aurez compris, c’est ici bien plus qu’un Snake “classique” auquel nous avons affaire, et vous n’êtes pas au bout de vos surprises avec pas moins de 370 niveaux différents !

Une maniabilité précise, selon l’appareil utilisé.

Si la zone de jeu dans Snake 360 est déjà sérieusement rognée par la partie “joystick”, la petite taille des objets dans le jeu en rajoute une couche de difficulté. Il faudra donc avoir de très bons yeux, ou une tablette, pour pouvoir jouer confortablement et sans avoir le nez collé à l’écran.

C'est le serpent qui se mord la queue ! (bon, il fallait bien la faire...)

C’est le serpent qui se mord la queue ! (bon, il fallait bien la faire…)

L’image est fluide et le serpent répond bien, d’autant que plusieurs modes de contrôle sont proposés, permettant à chacun de trouver son bonheur. Il existe aussi deux boutons permettant de ralentir ou d’accélérer le déplacement du serpent, et vous pouvez aussi choisir parmi différents serpents avant de commencer la partie, plus ou moins maniables et rapides.

Des graphismes relativement basiques.

Je ne voudrais pas jouer les langues de vipères, mais ce jeu du serpent n’est pas le plus beau jeu qu’on ait pu voir sur Android. Et finalement, ce n’est pas réellement ce qu’on en attend. Les éléments graphiques sont propres et nets, avec des “blocs” un peu dans un style Tetris. Ça ne casse pas des briques, mais au moins, c’est fluide.

Les niveaux "communautaires" regorgent de choses étranges...

Les niveaux “communautaires” regorgent de choses étranges…

Pour ce qui est de la bande son, il faut être honnête, c’est l’aspect du jeu qui m’a le moins emballé. Même si les bruitages font leur boulot (pommes croquantes, petits sons en tous genres) c’est surtout la musique du jeu, toujours la même berceuse, qui va très vite vous donner envie de couper le son. On peut heureusement la désactiver dans les options, bon point !

Bien plus qu’un simple Snake !

Snaky 360, ce n’est pas un simple jeu du serpent où il faut tenir le plus longtemps possible. C’est 370 niveaux tous différents, avec des trucs qui bougent et des surprises, plus de 2500 médailles à débloquer en remplissant les objectifs de score le plus vite possible, 230 insignes à déverrouiller, et deux modes spéciaux à débloquer (mode “90°” pour jouer à l’ancienne, et mode “régime” où il faut nourrir un serpent qui ne cesse de rétrécir !).

Les 20 niveaux d’initiation sont gratuits, il faudra ensuite dépenser seulement 99 petits centimes pour débloquer tout le reste du contenu qui vous assurera de nombreuses heures de jeu. Un prix vraiment tout petit pour ce très bon Snake revisité !

Notez que le jeu possède également une version jouable sur navigateur et un éditeur de niveaux : les meilleures créations des joueurs se retrouvent dans le jeu dans les “campagnes communautaires” ! Plus d’info sur le site de Snaky 360.

Testé par Florian Duval • 76%
  • Nombreux niveaux (+ de 350 !)
  • Plein de surprises
  • Version complète pas chère
  • Visibilité réduite sur petits écrans
  • Musique vite lassante

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.