Test : Mines of Mars

test

Hier soir, je regardais les étoiles en fumant ma dernière cigarette de la journée. Je regardais la magnificence du ciel, et repensais, sans raison apparente, au premier pas de l’homme sur la Lune. Par Neil Armstrong (qui n’a rien à voir avec Lance, ce dernier ayant décollé vers d’autres cieux par d’autres moyens) lequel, avec beaucoup de solennité avait dit « C’est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l’humanité ». J’ai souri en cet instant, puis ri comme un dément car mon esprit s’en était allé à ses suppositions débiles habituelles. Je me suis posé cette question simple : et si on envoyait Justin Bieber sur Mars, que dirait-il ? Sans doute un « Wé, j’l’ai fait Lol. J’kiffe trop ! ». Hé oui, les « héros » d’aujourd’hui ne valent en rien ceux d’hier.

Ce qu’il y a de bon avec les jeux et sa propre imagination, c’est le fait de se sentir devenir un héros à part entière. Surtout quand l’on donne à cette imagination de bonnes bases pour ses fondations. C’est tout le défi des jeux en général : faire de ce socle une force pour un amusement optimisé. Quitte à vous faire voir des étoiles devant les yeux et vous faire voyager. Et pour voyager, vous allez voyager. Direction Mars ! Ce sera le studio Crescent Moon Games qui sera votre guide, et qui essayera de vous faire passer le moment le plus agréable qui soit. En vous transformant en cosmonaute à la découverte d’une planète inexplorée à ce jour qu’il vous faudra exploiter au mieux.

Un Mars et ça repart !

Mines of Mars 5

Et ouais ! C’est bien connu ! Mais en est-il de même pour « Voir Mars et ça repart ! » ? Déjà, Justin Bieber ne pourrait point nous le dire même si, inconsciemment, et j’en suis certain, beaucoup d’entre-vous voudraient le voir en sur la planète rouge, mais sans lui donner le moindre moyen de communication.

Dans Mines of Mars, voir Mars est un régal. On pourrait même dire que l’on pourrait sauter de joie tel un Mars-Youpi-l’ami. Bien qu’un tantinet old-school d’un point de vue graphique, la charte utilisée flatte votre rétine (comme le prouveront les quelques screen-shots accompagnant ce test). C’est beau, bourré de détails agréables (la nuit tombant sur Mars, etc), et pour ne rien gâcher bien animé. Cela donne une image de produit finie des plus appréciables. Mines of Mars a un jeu-ne-sait-quoi de plus au niveau visuel qui enterre bien des productions concurrentes. Tout est si minutieux sur cette planète que l’on décolle de terre pour ne jamais y redescendre. Et les musiques, aussi enivrantes qu’un bon vin, n’y seront sans doute pas non plus étrangères.

Mines of Mars 4

Je serai un peu moins dithyrambique s’agissant de la maniabilité générale du jeu. Certes, votre cosmonaute répond aux doigts et à l’œil quand vous le déplacez dans cet environnement inconnu. Néanmoins, lorsqu’il s’agira d’utiliser une arme, la précision, malgré, et je n’en doute pas un instant, votre dextérité hors norme, en prend un sacré coup. Et il sera parfois rageant d’éliminer tranquillement un monstre sans perdre un peu de sa vie, et, au passage, de sa propre vivacité pour ne pas dire de sa patience.

Terrariamania ? Non, Minofmarsmania !

Il ne serait point honnête de dire que Mines Of Mars ne ressemble pas, dès les premières minutes qui suivront un tutoriel simple mais très bien fait, à Terraria, ce jeu d’exploration et de crafting en 2D qui a connu un fort succès autant sur PC que sur plates-formes dites mobiles. Mais ce n’est qu’une impression qui vous passera rapidement, car, même si ici également, il sera question de crafter des objets en récupérant dans des blocs de terres certaines gemmes ou autres matériaux, l’intérêt est multiple.

Mines of Mars 3

En effet, l’artisanat ainsi que l’exploration demeurent étroitement liés. Et, les objectifs (renouvelés à chaque partie), qui seront distillés au cours de votre progression, vous y aideront car plus vous plongerez dans les entrailles de la planète rouge, plus vous vous rendrez compte que le voyage n’est pas de tout repos, et que l’équipement crafté aura son importance. Les monstres seront plus difficiles, nécessitant ainsi de meilleurs armes, la chaleur se fera intense (on ne l’appelle pas la planète rouge pour rien) nécessitant une meilleure combinaison pour votre cosmonaute. Tout est ainsi fait pour que la progression soit logique et remplie de sens, ce qui est un plus indéniable, tout n conservant un œil avisé sur ses réserves de vie ainsi que de fuel, essentielles quant à votre survie.

Très rapidement, avec un peu de patience, vous parviendrez à faire de votre petit cosmonaute un véritable arsenal multi-compétent. Et c’est de cette multi-compétence que vient l’intérêt croissant pour Mines of Mars que nous appellerons M.O.M pour les intimes, car il sera la maman de bon nombre d’heures passées en sa compagnie. En effet, et tout comme Terraria en son temps, qu’il dépasse sur bien des points, vous allez, sans vous en apercevoir, passer un temps monstrueux dessus, à vous améliorer, à transgresser vos limites ainsi que celles de la planète rouge, pour essayer de toucher de vos doigts boudinés (non pas que vous soyez d’une forte corpulence, mais, sous votre scaphandre, n’importe qui aurait des doigts boudinés) la constellation du plaisir.

Disponible sur votre store préféré pour la somme de 3,61 euros, Mines of Mars est un jeu réussi, le genre de jeu que l’on voudrait voir plus souvent puisqu’il est parfaitement pensé. Pensé pour vous divertir. Pensé pour durer. Pensé pour vous amuser. Certains reprocheront, sans doute, le prix, mais, en toute franchise, il le vaut bien, un peu comme vos cheveux avec un bon shampoing. Et il vaut bien, même si son originalité demeure moindre, un succès planétaire.

  • Mines of Mars 1

    Ce que vous pourrez crafter au début, et vraiment, ce n'est que le début...

  • Mines of Mars 2

    Votre inventaire, assez pauvre au débit, ainsi que votre petit journal intime

  • Mines of Mars 3

    Creusez simplement avant de vous creuser la tête.

  • Mines of Mars 4

    Voir Mars de nuit et mourir.

  • Mines of Mars 5

    L'un des bâtiments où vous transformerez vos trouvailles en "mon précieux"

Testé par J.Canonne • 87%
  • Réalisation soignée
  • Intéressant
  • Musiques envoûtantes
  • Maîtrise de la progression
  • Rejouable sans perdre de l'intérêt
  • Maniabilité des armes
  • Manque un tantinet d'originalité

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.