Test : Jelly Splash

test

C’est bien joyeux d’exploser la gélatine, mais force est de constater qu’arrivé au niveau 417 de Candy Crush, j’en avais un peu… plein les bonbons ! Jelly Splash est un autre jeu de puzzle qui reprend les mêmes ingrédients que le hit de King tout en proposant un gameplay différent, à mi-chemin entre Candy Crush et Pet Rescue.

Oubliez les bonbons, mais pas la gélatine puisque c’est avec des petits blocs de “Jell-O” que vous allez jouer cette fois. Ici les blocs n’explosent pas lorsqu’ils se regroupent par trois, mais que vous les liez en une chaîne de même couleur afin d’en exploser le plus possible. La principale différence en résulte un gameplay -un peu- moins aléatoire, mais au final tout aussi addictif.

Il est d’ailleurs impossible de ne pas parler de Candy Crush lorsqu’on évoque Jelly Splash, tant ce dernier en reprend une grande partie des ingrédients. Un jeu facile à comprendre, des graphismes trop mignons et plein de couleurs, et surtout un level-design qui évolue au fil de la progression, pour ne jamais laisser place à la lassitude.

La bande son participe à cette réussite, avec des petits bruitages irrésistibles et… ouf ! Pas de musique insupportable comme dans Candy Crush, mais une petite ambiance zen bien plus agréable !

Au revoir "Sugar Crush", bienvenue "Jelly Time" !

Au revoir “Sugar Crush”, bienvenue “Jelly Time” !

Ainsi, Jelly Splash vous proposera rapidement de détruire non pas de la gélatine, mais du “limon sombre”, de faire descendre en bas de l’écran non pas des fruits mais des diamants, et d’exploser non pas du réglisse mais des espèces de petits champignons méchants.

Le fan de Candy Crush prend alors vite ses repères, y compris dans l’écran de progression qui se présente verticalement, avec des “paliers”, et même un système de 5 vies qui se rechargent toutes les 30 minutes, de même que les “boosters” à acheter pour ajouter des coups supplémentaires aidant à passer un niveau difficile. La connexion via Facebook est possible pour comparer votre score avec vos amis, mais cela n’a rien d’obligatoire.

Pour l’heure, Jelly Splash propose déjà 180 niveaux. De quoi vous occuper pas mal d’heures, mais on peut déjà s’imaginer qu’à l’avenir le jeu comptera lui aussi plusieurs centaines de niveau… au moins 417 !

Au fait, si vous aimez le gameplay de Jelly Splash mais que vous recherchez quelque chose avec un peu plus de challenge, je ne peux que vous recommander d’aller voir du coté de Zoolicious, dont le principe est presque similaire.

  • jelly-splash-pieces

    Libre à vous de dépenser 90€ pour tricher dans un jeu de puzzle...

  • jelly-splash-unlock-zone
  • jelly-splash-vies

    Dans le fond, ce système de vies nous permet d'en retrouver une !

  • jelly-splash-bomb

    Explosez les jellos à proximité pour détruire les machins noirs.

  • jelly-splash-chain-reaction

    Pour faire des méga explosions, n'oubliez pas les diagonales !

  • jelly-splash-debloquer-zone

    Ces fameux tickets...

  • jelly-splash-help

    Les subtilités des niveaux vous sont expliquées en français.

  • jelly-splash-jelly-time

    Le "Jelly Time" transforme vos coups restants en points supplémentaires.

  • jelly-splash-jewels

    Il faudra créer des "super Jello" pour détruire des lignes entières.

  • jelly-splash-levels

    Similaire à Candy Crush jusque dans son interface.

Testé par Florian Duval • 89%
  • Terriblement addictif
  • Nombreux niveaux
  • Graphismes pas encore "HD"
  1. Comment passer les obstacles sans payer ? J’ai 2 et 3 étoiles mais malgrè tout impossible de passer les obstcacles entre le niveau 40 et 41 grrr.
    Dites moi comment y parvenir, merci.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.