Test : Garfield Kart

test

Avec la récente sortie de la Playstation 4, on oublie presque qu’avant elle il y a eu une PS3, une PS2 et une PS tout court (le 1 étant arrivé lors de sa perte de poids). Et c’est avec cette dernière que Sony à renversé l’hégémonie de Nintendo et de sa Super-Naintandeau (prononcez comme dans « Les trois frères »).

En créant des héros capable de luter à moyen terme avec les personnages classiques de Nintendo (Link, Donkey Kong et bien évidement Mario), Sony a offert à ses joueurs une identité. On se rappelle de Crash Bandicoot et de Crash Team Racing ou plutôt devrais-je dire « copie-de-mario kart-racing », car c’est exactement ce qu’était ce jeu. Et il faut dire que nombreux sont ceux qui ont repris l’idée, ce fut le cas avec Shrek et maintenant c’est au tour de Garfield Kart sur Android de tenter le coup.

Super Copycat Kart ?

C'est parti pour la raclée de ma vie à un jeu de Kart!

C’est parti pour la raclée de ma vie à un jeu de Kart!

Le jeu reprend les bases du Kart sur console classique : l’accélération se fait automatiquement mais il reste possible de freiner et bien évidement de tourner.

Deux options sont proposées pour diriger votre Kart : des contrôles tactiles ou l’accéléromètre de votre périphérique Android à proscrire car bien moins précis. Comme d’habitude, il est possible de sauter avant les virages afin de réaliser des dérapages dans les virages et récupérer un peu de boost.

Des items répartis sur le tracé du circuit vous donneront des bonus (vitesse, missile, etc…) pour vous aider à gagner les différentes courses. Le but étant de terminer premier à tout prix. Bizarrement on rentre très vite dans le monde de Garfield, tout est axé vers la nourriture.

S’il est techniquement dépassé, au vu des performances graphiques de certains de nos Smartphones High-end, il reste jouable sur des appareils un peu moins puissants ou plus anciens (on pense à vos enfants). Et puis bon, c’est un jeu de Kart, le but est d’avoir comme résultat un jeu d’arcade facilitant la prise en main rapide ou la gestion de l’état de votre véhicule n’existe pas.

Et voici le virage le plus large du monde.

Et voici le virage le plus large du monde.

Les circuits sont larges, très larges. Les courses se feraient sur l’autoroute 401 en Ontario que ça serait pareil.

Sérieusement le frein ne sert que très peu, tous les virages peuvent être pris pied au plancher et au pire vous demandera un petit dérapage contrôlé.

Trois catégories, 50-100 et 150 cc (soit exactement les même que dans MarioKart), définissent la vitesse et la difficulté du jeu. Un pilote débutant aura un meilleur temps d’adaptation en terminant ces 3 catégories successivement, et profitera d’ailleurs bien mieux du jeu, que s’il se lançait immédiatement en 150cc.

N’oubliez pas le mode multijoueur, qui à la chance de profiter du crossplatform. Vous pourrez ainsi défier n’importe qui, qu’il joue sur Android, iOS ou même sur PC ! Un gros point positif que peu de jeux beaucoup plus chers ne se permettent pas d’offrir (surtout au prix de 1,79€).

Conclusion

Garfield Kart est un bon jeu de Kart. Loin de la simulation, il apporte aux terminaux Android un presque équivalent au MarioKart de la 3DS. Je suis conscient d’avoir comparé ce Garfield Kart à Mario Kart durant tout ce test, mais il est vraiment difficile, voir impossible de parler de ce titre sans le comparer au maitre du genre tant il lui ressemble.

  • Screenshot_2013-12-14-16-14-53
  • Screenshot_2013-12-14-16-16-36
  • Garfield Kart - 001
  • Garfield Kart - 002
Testé par Dimitri Keskinidis • 60%
  • Multijoueur Cross-platform
  • Personnages et univers respectés
  • Dépassé techniquement
  • maniabilité inégale
  1. Petite remarque “alakon” : tu mets “Un gros point positif que peu de jeux beaucoup plus chers ne se permettent pas d’offrir.” mais tu ne précise nul part le prix du soft. (C’est d’ailleurs grâce à cette phrase que j’ai compris qu’il n’était pas gratuit :p)
    Et je ne suis pas d’accord avec toi pour le choix de l’accéléromètre à la place des contrôles tactiles : je suis incapable d’aller tout droit dans un jeu où il faut utiliser l’accéléromètre. Mais peut-être ais-je un bras plus court que l’autre…

    • Autant pour moi. C’est évidement le contraire, accéléromètre tourne soit de trop soit trop peu. D’ailleurs mes screens ont étés faits avec les contrôles tactiles 😉

    • Pour l’accéléromètre, franchement ça dépend des jeux et aussi du terminal. En fait c’est l’accéléromètre qui est utilisé en second recours, et le gyroscope utilisé en priorité (beaucoup plus précis et réactif) sur ceux qui en possèdent un (de ce que j’ai compris, après ça dépend des jeux). Peut-être que je me goure totalement 🙂

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.