Test : First Person Tennis World Tour

test

Le tournoi de Roland Garros ne commence que dans un mois, mais aujourd’hui on va prendre les devants en vous présentant ce jeu de Tennis pour Android, qui se démarque par la possibilité de jouer en vue à la première personne (ou en “caméra embarquée”, puisque je ne peux pas m’empêcher de toujours tout rapporter à l’automobile).

First Person Tennis World Tour : tout est déjà dans le titre. Il s’agit effectivement d’un jeu de tennis, jouable à la première personne, et qui propose de revivre des tournois ATP/WTA du monde entier tels que celui cité plus haut, mais aussi Wimbledon ou encore l’Open d’Australie, l’US Open et la Coupe Rogers, pour n’en citer que les plus célèbres.

“Tiens, j’ai une p’tite faim !”

fptenniswtp-djokoL’originalité de ce titre, c’est donc de posséder une vue à la première personne. On se retrouve donc véritablement plongés dans l’action, dans la peau d’un tennisman, à tel point qu’on en ouvrirait presque le placard pour attraper une barre sucrée au bon cœur au lait et aux noisettes entourée d’une fine gaufrette croustillante et enrobée de chocolat.

Même si cette vue est plutôt sympa à jouer (et que le soleil dans la tronche au moment du service fait partie du jeu) on peut aussi choisir l’une des deux autres vues plus classiques “à la troisième personne”. Une très rapprochée et qui donne un peu le tournis, et une autre plus éloignée, la plus agréable à jouer (bien que les trois offrent une bonne visibilité).

“Un peu de gâteau ?”

fptenniswtp-androidVisuellement, même si First Person Tennis World Tour ne casse pas de briques de LEGO, il faut néanmoins reconnaître que pour un jeu issu d’une toute petite équipe le résultat est plus qu’honorable. Les décors et les joueurs en 3D sont plutôt bien faits, de même que les animations des joueurs, lors des services par exemple.

Les effets sonores sont plutôt bien choisis et accentuent le réalisme, de même que les points annoncés vocalement par l’arbitre. On aurait juste souhaité que le public soit un peu plus vivant, tant de façon visuelle que sonore. Des petits bruits de public lorsqu’un échange s’éternise et que la pression monte, par exemple, ça aurait eu son petit effet.

“Un biscuit ?”

Ne m’dites pas que c’est mon dernier paragraphe ? Effectivement, nous n’avons pas encore parlé des choses qui fâchent : la maniabilité. Le jeu a encore beaucoup à améliorer dans ce domaine, car tout n’est pas encore clair.

fptenniswtp-filetDeux types de gameplay sont proposés. Le mode “classique” avec un bouton de déplacement (qui sert également à viser ou donner de l’effet) et un bouton de tir. Et le mode “glissé”, où l’on lance ici les tirs en “coupant” l’écran avec son doigt, à la manière d’un Paper Toss, tandis que l’on se déplace sur le court… de la même façon.

Dans les deux cas, on peine à comprendre le fonctionnement exact des tirs et des déplacements (qui au passage, sont très lents). Une jauge se remplit pour augmenter la puissance du tir, mais généralement elle ne change pas grand chose. En fait, vous pouvez appuyer sur “tirer” dès que l’adversaire vient de le faire, et votre joueur se débrouillera pour renvoyer la balle. En d’autres termes, il n’y a pas forcément de notion de “timing” dans ce jeu, et c’est assez déroutant.

Après des premiers matches très difficiles ou vous prendrez probablement une raclée, un petit tour au terrain d’entrainement s’impose, pour mieux appréhender ce gameplay. Et à ma grande surprise, j’ai fini par réussi à placer la balle à peu près où je voulais. Dès lors, de retour en “World Tour”, j’ai gagné mes premiers duels, bien que rapidement la lassitude s’installe. La seule façon de gagner étant visiblement de monter au filet, on finit par comprendre le “truc” et le jeu devient redondant. Servir, s’avancer, un coup à gauche, un coup à droite, jusqu’à ce que l’adversaire cède. Puis recommencer.

En fin de compte, First Person Tennis World Tour se démarque par sa vue à la première personne, le reste du jeu étant tout ce qui se fait de plus classique en la matière. Avec un public plus vivant, des modes de jeu plus funky et surtout une maniabilité améliorée (ou mieux expliquée) il pourrait être l’un des meilleurs jeux de tennis en 3D sur Android. Chers développeurs, la balle (de tennis) est dans votre camp !

  • fptenniswtp-racket

    4,49€ pour débloquer la meilleure raquette du jeu ? C'est effectivement du "racket" !

  • fptenniswtp-service

    Le soleil dans la tronche au moment de servir, ça fait son petit effet !

  • fptenniswtp-android

    Visuellement, le jeu est plutôt réussi.

  • fptenniswtp-decor

    En tout, cinq surfaces de jeu différentes.

  • fptenniswtp-djoko

    En finale contre Novak Djokovic, comme si vous y étiez !

  • fptenniswtp-entrainement

    Rien de tel qu'un bon entraînement pour s'habituer tranquillement au gameplay.

  • fptenniswtp-filet

    Monter au filet : telle semble être la seule issue pour gagner dans ce jeu.

  • fptenniswtp-first-person-tennis

    Mettre de la puissance dans les tirs ne semble pas donner de grands résultats.

  • fptenniswtp-game

    T'as peur de la baballe ?!

  • fptenniswtp-gradins

    Petite visite dans les gradins, je crois que ce n'était pas prévu.

  • fptenniswtp-player-stats

    Mais dîtes mois, ça ne serait pas un sosie de Roger ?

  • fptenniswtp-points

    Il vous faudra un peu de persévérance, mais surtout de patience, pour gagner les tournois.

Testé par Florian Duval • 71%
  • Visuellement pas mauvais
  • 13 tournois de tennis célèbres
  • Idée sympa de la vue à la première personne
  • Gameplay pas très clair
  • Modes de jeu très classiques

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.