Test : Draw Race 2

test

Dessinez votre trajectoire dans ce jeu de course innovant, à mi-chemin entre Reckless Racing et Draw Something ! Depuis le début de l’année, nous avons eu le droit à une déferlante de jeux de petites voitures sur Android. Chacun ayant ses petites spécificités, vous pouvez retrouver la lecture des tests de Reckless Racing 2, Mini Motor Racing ou encore l’excellent Death Rally.

Cette fois, bien que nous soyons en présence d’un jeu graphiquement similaire aux précédents cités (circuits courts aux textures détaillés, caméra éloignée…) il faut pourtant dire que la comparaison s’arrête ici. Car ce que propose Draw Race 2 est totalement différent, et pour cause : vous ne “jouez” pas la course en temps réel. Je m’explique.

Draw Race 2 porte bien son nom : le principe est de dessiner, avec votre doigt, la trajectoire de votre voiture pendant les deux tours de piste. C’est de cette idée originale que repose tout le gameplay, et mine de rien, ça n’est pas si simple. Un certain temps d’adaptation sera nécessaire, plus ou moins long suivant votre talent, pour s’adapter à l’idée qu’il ne suffit pas de tracer “vite” mais qu’il faut surtout tracer “bien”.

drawrace2-trajectoire.jpg Car plus votre doigt va vite, plus votre voiture aura envie d’accélérer. Ce qui ne veut pas dire qu’elle va nécessairement le faire ! Si vous tracez un virage à toute vitesse alors que votre voiture possède peu d’adhérence, ce sera le tête à queue assuré, ou au mieux la sortie de piste. Ce n’est pas parce que vous avez tracé la trajectoire ainsi, que la voiture va y rester accrochée tel un train sur un rail.

Je ne vous le cache pas, beaucoup de joueurs seront plus efficaces sur une tablette que sur le petit écran d’un smartphone. Cela dit, je n’ai pas eu de difficultés à progresser sur un Galaxy SII. La vraie difficulté est de s’habituer aux mouvements de la caméra, qui influent sur vos tracés. Habitué, cela ne pose plus de problème, mais peut néanmoins provoquer un sentiment de frustration aux premières courses.

drawrace2-formule1.jpg Une fois les deux tours tracés, vous n’avez plus qu’à admirer le spectacle ! Ah, si, vous allez tout de même pouvoir interagir un peu avec votre voiture en lui donnait des coups de “boost” au bon moment (et pas n’importe quand, sans quoi il pourrait vous pénaliser plus qu’autre chose). La jauge de boost se recharge automatiquement. Enfin, pas de crainte de se faire pousser dans le décor par les voitures adverses : les collisions entre bolides ne sont pas gérés et ils se passent tout simplement au travers les uns des autres.

Une fois le gameplay atypique appréhendé, vous allez pouvoir vous concentrer sur ce qui compte : gagner des courses. Le mode Carrière est tout ce qu’il y a de plus classique. Vous remportez un maximum de victoires, lesquelles vous permettent de débloquer les championnats suivants. Ce qui est vraiment plaisant dans ce jeu, c’est que vous roulerez avec des véhicules aux caractéristiques bien différentes et dans des disciplines très variées.

drawrace2-gymkhana.jpg Ainsi, vous devrez gérer les anneaux de Nascar avec une précision et une vitesse adéquate, quant vous pourrez mettre un peu plus de gomme en Formule 1. Des circuits sur terre, sur neige, ou même mixte, sur lesquels vous allez devoir prouver votre capacité à anticiper les virages serrés, ou encore des épreuves de drift nocturne urbain qui vous demanderont une bonne maîtrise du contre-braquage. Quoique non, ça se fera tout seul. Pour un peu plus d’originalité, il existe aussi des épreuves de “gymkhana” où il faudra ramasser sur la piste un maximum de ballons, en plus de franchir la ligne d’arrivée en premier.

Les courses comptent au maximum trois concurrents. La difficulté est généralement très bien dosée, on ne se sent pas défavorisé ou pénalisé de ne pas être un “robot”, et c’est bon de le souligner. La difficulté augmente quand même pas mal à partir de l’avant-dernier championnat. Finir le jeu ne sera pas une partie de plaisir, et ce qui est particulier, c’est que l’énervement ne vous fera pas gagner : il faut savoir rester zen pour tracer des trajectoires fluides et ne pas se précipiter.

drawrace2-world-league-brief.jpg A part ça ? Draw Race 2 propose également un mode multi-joueurs en ligne qui vous opposera aux pilotes du monde entier. Celui-ci est formulé par quatre “Challenges” qui se renouvellent à tour de rôle toutes les 6 heures. Vous avez trois tentatives pour faire de votre mieux avec une voiture et un tracé défini. En course, vous verrez progresser trois autres joueurs du niveau similaire au votre. Si vous terminez la course parmi les 50% de premiers, vous gagnez un niveau d’expérience. Évidemment, cela va devenir de plus en plus difficile.

L’autre mode multi-joueurs se passe en local, avec vos amis. Non pas entre plusieurs appareils mais sur le même téléphone ou la même tablette, jusqu’à quatre joueurs. Chacun dessine son tracé à tour de rôle, puis tout le monde admire le résultat en action, tout en ayant la possibilité d’utiliser la nitro. Un mode qui peut se révéler vraiment très fun !

drawrace2-euro-rally.jpg Parlons un peu des graphismes : les circuits du jeu sont très sympathiques, avec pas mal d’objets sur le bord de la piste et surtout, des environnements très variés. Sur les 180 défis, ce sont presque autant de circuits que vous aurez à débloquer, ce qui fait que l’on ne se lasse vraiment pas des nouveaux tracés qui tombent pratiquement à chaque victoire. La bande son n’est pas seulement réussie pendant la course, elle est aussi importante pendant le tracé de la trajectoire : en effet, en écoutant les dérapages dans les courbes, vous pourrez ainsi savoir si vous allez trop vite et si la voiture risque de décrocher : un point très important à ne pas négliger pour gagner.

En somme, Draw Race 2 est un excellent jeu de course qui sort de l’ordinaire. Le fait de tracer sa trajectoire, et ne pas piloter sa voiture, est quelque chose de particulier mais dont on s’accommode facilement tant le gameplay et la physique du jeu assurent le coup. On regrettera les quelques bugs qui provoquent souvent la fermeture du jeu en fin de course, mais dans l’ensemble c’est vraiment une bonne pioche si vous êtes à la recherche d’un jeu de courses… différent !

Pour la petite histoire, sachez que Draw Race 2 est développé par RedLynx (division de Ubisoft) et édité par Chillingo (division de Electronic Arts). Après tout, si cela produit de bons jeux, pourquoi pas !

  • device-2012-07-06-193243
  • drawrace2-euro-rally
  • drawrace2-snow
  • drawrace2-trajectoire
  • drawrace2-career
  • drawrace2-car-unlocker
  • drawrace2-european-rally
  • drawrace2-gymkhana
  • drawrace2-menu
  • drawrace2-nascar
  • drawrace2-night-drift
  • drawrace2-online-race
  • drawrace2-race-ranking
  • drawrace2-tracks
  • drawrace2-world-league-brief
  • drawrace2-wrc-snow
Testé par Florian Duval • 90%
  • Très innovant
  • Variété de circuits
  • Multijoueurs hot seat
  • Quelques fermetures forcées

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.