Test : Banana Kong

test

Kong aime les bananes, c’est un fait. Mais lorsque surgit une énorme avalanche de bananes, c’est la raison qui l’emporte et il est alors plus sage de prendre ses pattes à son cou et tenter de s’enfuir le plus loin possible !

Les jeux de style infinite runner horizontal (run and jump… appelez ça comme vous voudrez) ce n’est pas ce qui manque. On pourrait même parler de saturation, tant ce genre a été usé, réutilisé, et reproduit à foison. Pourtant, lorsqu’un développeur décide malgré tout de s’y mettre, et faire du beau travail, il sort toujours du lot et c’est un plaisir d’y jouer. C’est le cas par exemple avec des jeux comme Vector ou Granny Smith, c’est aussi le cas de Banana Kong.

Trop de bananes tue la banane !

Le but du jeu est d’échapper à l’avalanche, ici il ne s’agit pas de neige comme dans Ski Safari mais bel et bien d’une avalanche de bananes ! Kong s’enfuit en courant et vous n’avez “qu’à” sauter pour éviter les obstacles. Plus facile à dire qu’à faire, car tout va très vite ! Le personnage possède aussi un parachute qu’il peut déployer pour atténuer la descente.

banana-kong-sanglierSi on en restait là, ce serait un jeu monotone et ennuyeux comme il en existe beaucoup. Pas mauvais, mais noyé dans la masse. C’est là que Banana Kong se démarque, avec des décors qui peuvent changer (lorsque vous foncez dans certains obstacles spécifiques). Vous vous retrouvez alors au sous-sol au milieu des coulées de lave, ou encore dans un milieu aquatique inattendu. Comme dans Ski Safari également, il sera possible de chevaucher certains animaux délirants comme des sangliers qui vous donneront un coup de boost, en plus de tout dégommer sur le passage !

Un jeu qui fout la banane.

Vous l’aurez compris, j’ai été konquis par Banana Kong, et cela dès les premiers instants. Les jeux qui sortent du lot, ça vous saute à la figure : une réalisation d’enfer (pas forcément besoin de 3D pour faire bonne impression) associée un gameplay simple, facile à apprendre et difficile à maîtriser, le tout souligné par une bande son parfaite.

Pas besoin d’en dire plus, je vous laisse découvrir Banana Kong. Un run and jump de plus certes, mais concocté à la perfection. Le challenge de battre son propre score et de voir toujours plus loin le rend terriblement addictif. Vous ne me croyez pas ? Essayez, vous verrez bien !

  • banana-kong-tortue
  • banana-kong-turbo
  • banana-kong-aqua
  • banana-kong-avalanche
  • banana-kong-bird
  • banana-kong-missions
  • banana-kong-parachutes
  • banana-kong-sanglier
Testé par Florian Duval • 85%
  • Réalisation parfaite
  • Recette addictive
  • Pas de sollicitations d'achats
  • Si long pour l'avoir sur Android !

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.