Test : Terra Battle

test

Terra est un nom à la mode en ce moment. Tera, le MMORPG sur PC. Terra Nova, la série. Terraria, le sandbox. Terra de Johnson, le savon pour les sols. Y’en a marre des Terra ! Les mecs pourraient choisir des noms un peu moins terre à terre que Terra quand même, à croire qu’ils manquent d’imagination. Comme si la fertilité de cette dernière viendrait d’un nom comme Terra. Je vous jure…Je ne sais pas moi, c’est comme créer un jeu de zombie et mettre « zombie » dedans. Impensable de naïveté. Enfin, bref, là, Terra Battle (sans commentaire) est l’œuvre des studios Mistwalker Corporation. <MISTWALKER CORPORATION ! ! ! ! !> Oh, j’entends des gens gueuler autour de moi…<MISTWALKER CORPORATION ! ! ! ! !> Oh, c’est bon, on a compris. Je disais donc que Terra Battle est l’œuvre des studios Mistwalker Corporation. <MISTWALKER CORPORATION ! ! ! ! !>. Mais, enfin, vous allez me laisser terminer mon introduction, bordel ? Qu’est-ce qu’ils ont de si formidables ces studios Mistbuchannon Corporation ? <MISTWALKER CORPORATION ! ! ! ! !>

C’est bon, c’est bon, j’ai compris. Bon, on dirait qu’il y a des fans. Mais, après recherches, j’ai vite compris pourquoi. Dans le studio que je ne nommerai pas ici (mal aux oreilles), une étrange population existe, mélange de magakas connus, de créateurs tout aussi connus (suivez mon regard vers Final Fantasy…), et de gens pas connus (il en faut aussi). Un joli pedigree que ne renierai pas le Mabrouk moyen. Un pedigree qui devrait assurer un minimum pour le jeu testé. Ou pas. Je me méfie des pedigrees. Mais ne soyons pas chien, testons avant de juger, et de laisser tomber.

Un jeu de collections pour les collectionneurs

Pedigree ne rime pas toujours avec originalité. Malheureusement. En effet, Terra Battle s’inscrit déjà dans un style de jeu offrant un choix, de plus ou moins bonne qualité je vous l’accorde, des jeux dits de collection. En gros, vous avez des cartes ou des combattants que vous faîtes évoluer avec de l’expérience glané sur les champs de bataille. En gros. Vraiment en gros. Car, selon le type de jeu, les évolutions ainsi que les manières de faire sont très différentes les unes des autres. On pensera à Héros Of Camelot ou Dark Summoner.

Combo incoming ! Remarquez au passage la joliesse de certains personnages

Combo incoming ! Remarquez au passage la joliesse de certains personnages

Mais ce serait vraiment trop limiter Terra Battle que de le considérer uniquement sous cet angle. Bien qu’il adopte, et ne renie pas, les principes de bases inhérents au genre, à savoir, un champ de bataille, des monstres/personnages à faire évoluer (avec un craft possible), des spécialités à développer (avec possibilité de bi-classement), il choisit une voie plus tactique que les autres. Qui en fait toute son originalité.

Nous ne passerons pas un temps monstrueux sur le scénario, même si quelques écrits seront là pour vous faire tuer le temps, tant il n’est qu’un prétexte pour le reste. Vous vous retrouverez rapidement sur une grille de jeu, après avoir choisi les héros avec des caractéristiques propres qui en font leur métier (archer, guerrier corps à corps, magiciens offensifs ou défensifs,…) Et hop, par magie, des monstres apparaissent, mais comment donc faire pour exterminer cette vermine malodorante ?

En l’encerclant tout simplement. Hein ? Oui, oui, en l’encerclant, avec la technique de la tenaille Vous connaissez la blague, non ? Non ? Bon allez, rapide alors :

« Deux hommes, un gradé et un troufion, se trouvent dans une tranchée.

— Chef, chef, nous ne sommes plus que deux. Ils sont 150 en face, que devons-nous faire ?

— Encerclons-les ! »

Oui, je sais, c’est excessivement drôle. Et cela montre très bien l’importance de la hiérarchie dans notre monde actuel. Mais, vous allez me demander ce que tout ceci vient faire dans ce test. Hé bien sachez que cela n’a rien d’anodin.

Un jeu d’un rare collectivisme

Oh que oui, cela n’a rien d’anodin. Terra Battle est très tactique, et, même avec deux personnages, vous pouvez faire des dégâts considérables. Je m’explique. Vous pouvez prendre autant d’adversaires, que vous voulez, en tenaille. C’est la seule voie pour attaquer de toute façon. Entourez des ennemis sur une ligne, et selon le triptyque connu pierre/ciseaux/papier, avec une équivalence ici épée/lance/flèches, vous leur infligerez bien des souffrances. Et ces souffrances seront décuplées encore si se situe dans un autre alignement (perpendiculaire ou sur la même linge) un de vos alliés, créant ainsi des combos dévastateurs.

De jolis futurs fonds d'écran en flouté

De jolis futurs fonds d’écran en flouté

C’est ce point qui apporte, indéniablement, un côté stratégique aux combats et surtout une véritable dynamique, liée également au fait que tout se fait en temps réel. De toute façon, c’est simple : lancez une partie et vous aurez bien du mal à lâcher prise tellement ce système de jeu se montre addictif. Il faut dire aussi que tout est particulièrement bien cadré, y compris au niveau de la réalisation. On sent tout de suite que l’on joue dans une division supérieure.

Tout est beau, très lisse, et fignolé avec amour. Pas d’amateurisme. Du pro ! Il suffit juste de regarder la qualité des illustrations, ainsi que des dessins d’arrière plan pour parfaitement juger Terra Battle. Une délicate symphonie visuelle. Une symphonie que je n’ai pas retrouvée, à titre personnel, d’un point de vue sonore. Un comble !

C’est agréable à écouter, mais trop répétitif à mon goût, et le modeste amateur de musique, que je suis, ne s’y est malheureusement pas retrouvé. Tout comme dans la boutique intégrée, car il vous faudra l’utiliser si vous êtes vraiment un addict, chaque combat demandant une énergie renouvelable mais rapidement épuisable. Néanmoins, un joueur casual, comme votre serviteur, n’en aura eu cure. Et le jeu ne vous y pousse pas à l’aide de grosses ficelles dénudées (de sens), ainsi que des panneaux indicateurs tout fluorescents qui vous grilleraient la rétine. Un jeu équilibré en somme, qui ne vous fera pas dormir un instant.

Si je m’attendais à ça, un jeu de collection à qui je vais remettre une bonne note, jamais je n’y aurais cru un jour. Et pourtant, et pourtant, Terra Battle, malgré son nom un peu ridicule, est un excellent jeu. En cours de traduction française complète, gratuit dans la limite de l’obstination de tout un chacun, Terra Battle est un jeu hautement addictif mélangeant, à sa sauce, une réalisation de qualité avec des principes non pas novateurs mais particulièrement bien réfléchis piochant dans le rpg, la collection pure et la tactique. D’ailleurs, la prochaine fois que j’entendrais le nom des studios Mistwalker Corporation, je ne me mettrais pas à hurler dans tous les sens, tel un hystérique, mais j’écouterai d’une oreille attentive ce qu’il y aura au menu. Car je saurai, comme un poisson mordant à l’hameçon, que je pourrais avoir une grosse surprise, au final.

Testé par J.Canonne • 82%
  • Réalisation
  • Système de jeu
  • Addiction rapide
  • En cours de francisation
  • Pvp/Cop à venir
  • Boutique pour les gros joueurs
  • Connexion obligatoire

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.