Test : GT Racing : Motor Academy

test

Vous rêviez de Gran Turismo sur Android ? Ce jeu s’en rapproche pas mal, et il peut en tout cas se vanter d’être un des jeux de course les plus impressionnants sur Android (pour le moment) !

Mettez dans votre poche plus de 100 voitures parmi 25 constructeurs réels, et il y en a vraiment pour toutes les catégories, de la Citroën C4 Picasso en à la Lamborghini Reventòn en passant par la Ford T. Puisqu’on est dans le réalisme, le jeu propose également de courir sur de vrais circuits tels que le célèbre Laguna Seca ou celui de Monaco !

Mais qu’en est-il du gameplay ? Ce genre de jeu n’est peut-être pas adapté à un écran tactile ? Heureusement, de très nombreuses options vous permettent de jouer au mieux, sans nécessairement se prendre le rail de sécurité tous les 500 mètres.

gt-racing-game.jpg
  • La direction peut être contrôlée via l’accéléromètre (en penchant l’appareil), en appuyant à gauche ou à droite de l’écran, ou bien en manipulant un petit volant en bas. La sensibilité peut-être paramétrée très précisément.
  • L’accélération peut-être automatique, ou manuelle avec des petites pédales, ou bien en penchant l’appareil d’avant en arrière (pas évident).
  • Même les vitesses peuvent être passées manuellement, en appuyant sur l’écran ou en secouant l’appareil en avant ou en arrière (pas évident non plus).

De la même façon, les aides au pilotage peuvent être définies avec précision :

  • L’anti-patinage actif ou non, l’ESP et l’assistance au freinage paramétrables au pourcentage près.
  • La trajectoire idéale (indiquant aussi les zones de freinage, à la manière de NFS Shift) peuvent être désactivés.

Du coup, une fois ses petits réglages effectués, le jeu est vraiment jouable, surtout que pas moins de 6 vues sont aussi disponibles :

  • Pare-chocs
  • Capot
  • Intérieure (impressionnant, et jouable !)
  • Juste derrière la voiture (un peu trop près)
  • Moyennement derrière la voiture
  • Loin derrière la voiture (agréable pour drifter)

gt-racing-twingo.jpg Comme je le disais les voitures sont très nombreuses (107 modèles très exactement) et elles ont toutes leurs caractéristiques particulières. Ainsi une Dodge Viper drifte beaucoup dans les virages alors qu’en Chevrolet Aveo c’est forcément moins musclé… Voici au moins la liste des marques présentes, avec quelques surprises : Audi, Bugatti, Chevrolet, BMW, Superlight, Citroën, Dodge, Ford, Lamborghini, Ferrari, Jaguar, Lotus, Mazda, Mini, Morgan, Mercedes, Mitsubishi, Nissan, Panoz, Renault, Subaru, Plymouth, RUF (Porsche), Toyota et Volkswagen.

Maintenant place aux circuits ! Moins nombreux, on trouve quand même des tracés variés, en ville et sur circuits voire même sur la neige et la terre… On a par exemple “Circuit de France”, un tracé censé être inspiré par Le Mans (mais on dirait qu’au final la flemme a pris le dessus pour la conception !). On ne peut pas en dire autant du Laguna Seca qui est fidèlement modélisé, ceux qui y ont déjà goûté dans d’autres jeux (ou la réalité) sauront le reconnaître sans mal. De même pour le circuit de Monaco qui est très réussi également.

gt-racing.jpg Autrement, nous avons aussi la “voie rapide de Sydney”, la neige en Scandinavie, la terre de la “Vallée Monsoon”, le circuit “Forêt noire”, l’anneau de vitesse aux USA, et enfin le circuit “Vieux-Montréal” où il est agréable de passer au pied de monuments presque fidèlement modélisés tels que la Basilique Notre-Dame, ou la Banque de Montréal. Les plus observateurs comme moi remarqueront aussi le Mont Royal à l’horizon ! Mais… oui c’est vrai, on est pas là pour visiter ! Tous les circuits peuvent être joués en mode normal ou inversé et surtout, sous le soleil ou la pluie (voire la neige).

Du coté des modes de jeu, en plus du mode Arcade classique (une voiture, un circuit et Go !) il existe un mode Carrière particulièrement soigné. Ainsi, comme dans le célèbre Gran Turismo, on y trouve un garage pour s’acheter des équipements, un concessionnaire, un circuit d’essais… et les fameux permis ! Au nombre de 4 et à difficulté croissante, ils permettent de déverrouiller de nouvelles séries de courses.

gt-racing-carriere.jpg Le mode multi-joueurs est aussi de la partie ! Non seulement en ligne sur internet, mais également en WiFi local, je n’ai pas encore essayé mais ça doit être un pur régal ! Un mot sur la bande son du jeu : les musiques sont bien adaptées au genre, dans les menus comme en course. Dommage que le bruit des voitures soit un peu raté, il arrive même qu’on n’entende plus rien de temps en temps.

Bon, finissons-en avec ce test. De nombreuses voitures, des circuits sympas, des graphismes impressionnants (pour un téléphone !) et par dessus le marché du multi-joueurs, de nombreuses options et 6 langues disponibles dont le Français. Il faut avouer que ce GT Racing Motor Academy est bluffant. Alors pour peu que votre terminal soit compatible (une bonne performance 3D est requise !) et que vous ayez une carte mémoire avec de la place (le jeu ne pèse que quelques méga-octets mais au premier démarrage il vous téléchargera longuement les 150 Mo du contenu réel !) vous pouvez vous offrir ce jeu Android pour 3 euros.

Mise à jour : le jeu est désormais proposé en Free-to-Play.

  • gt-racing
  • gt-racing-carriere
  • gt-racing-circuit
  • gt-racing-freinage
  • gt-racing-game
  • gt-racing-permis
  • gt-racing-photo
  • gt-racing-rallye
  • gt-racing-scirocco-interieur
  • gt-racing-twingo
  • gt-racing-voiture
  • Graphismes sympathiques
  • Vue cockpit agréable
  • Nombreuses voitures et options
  • Ultra complet
  • Sons des bolides perfectibles
  • Demande un terminal puissant

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.