Test : Game Of Thrones

test

De la trahison. Des non-dits. Des mensonges. Du sexe. De la manipulation. De la cruauté gratuite. De la noblesse figée dans le temps. Des actions inutiles. Des meurtres par dizaine. Des rois morts. Des salops. Des femmes lascives qui usent de leurs attributs avec malice. Un mal de crâne pour tout suivre. Quoi, vous n’avez pas encore compris ? Si je vous dis en plus de la fantasy, de la politique et des dragons, cela ne vous dit encore rien ? Purée, vous êtes durs, bande de patates ! Bon si je rajoute un trône à conquérir, c’est bon ? Non, toujours pas ? Là, en toute franchise, ce que vous vivez dans une grotte sans électricité, sans télévision, sans internet (horreur…malheur !)…Mais cela m’étonnerait fortement puisque vous êtes en train de me lire. Oui, c’est logique. Bon allez, là ce n’est plus une langue que vous donnez au chat, mais vos tripes, votre cœur, vos poumons, bref la totale. Et le bougre de félin va se faire un plaisir de vous nettoyer de tout ce dont vous n’avez point besoin. Par toutes les anciennes croyances, je veux parler de Game Of Thrones. « Awui », allez-vous me dire. Bah sachez que c’est trop tard et que vous avez baissé dans mon estime. Heureusement que Telltale Games est là pour vous donner une petite séance de rattrapage avec son adaptation des livres à succès.

Telltale Games, on les connaît. Des bons studios, ceux de Telltale Games. Personnellement, je ne me souviens pas avoir été extrêmement déçu, d’une manière ou d’une autre par eux. Il faut dire qu’ils restent toujours dans un créneau qu’ils sont quasiment les seuls à occuper, à savoir le point and click mâtiné d’une légère action. Certes avec brio, mais pas vraiment de concurrence à leur opposer. La qualité étant au rendez-vous, que ce fut avec The World Among Us testé sur le site ou encore la bonne adaptation de The Walking Dead, on peut concevoir mais on viendrait tout de même à critiquer le fait que l’on s’endorme sur ses laurieux, même si ces derniers vous ont amené à être “césarisé”. Il n’empêche que, sur une licence comme celle de Game Of Thrones, ils n’ont pas intérêt à se viander sur le sol boueux en direction de Casterly Rock.

Une histoire dans une histoire

En général, que ce soit dans le livre ou dans l’excellent adaptation à la télévision faite par les non moins excellents HBO, le scénario de GOT est un délicieux bordel. Un peu comme mon introduction, mais le talent en plus. Ressituons un peu l’ensemble de manière simplifiée. Si, si, c’est possible.

Plusieurs familles se disputent le trône de fer, unifiant le royaume de Westeros, avec tous les moyens qu’ils ont à leur disposition, après la mort de Roi Robert Barrateon. Les hommes du nord, après la condamnation (fausse) et la mort (moins fausse) de leur Roi Eddard Stark, décident de conquérir la capitale afin de détrôner le nouveau Roi, une véritable tête à claques, et venger leur défunt ainsi qu’aimant maître. Vous incarnez les membres de la famille Forrester (non pas comme dans Amour, Gloire et Beauté) à savoir Gareth, Ethan et Mira. Une famille fidèle aux Starks. Une famille possédant de grandes valeurs morales, à l’image de la maison à laquelle elle est rattachée. Je sais, c’est rapide, très succinct, mais vraiment destiné à ceux qui ne connaissant pas (encore ?) cette épopée.

Des paroles vibrantes parfois

Des paroles vibrantes parfois

Et on peut dire que cela commence un peu comme tout se termine : par une trahison et un joyeux bordel où baignent joyeusement sang et corps désenchantés où tout le monde est K.O, à côté, tous les idéaux des mots…Houla, je chante ou plutôt je chatonne du Mylène Farmer (bawui, elle ne sait pas chanter), signe tenace que l’entrée en matière est bouleversante. Mais, pas de quoi être bouleversé dans la philosophie des Studios Telltale Games. On reste sur un terrain conquis.

En effet, on avance dans un point and click où chacune de vos actions ou de vos réponses lors des dialogues (nombreux) prend une importance primordiale quant à la suite de l’aventure. Celle-ci  vous met directement en mauvais posture à cause du rattachement à la famille des Starks, qui vous met ainsi dans une position délicate. très délicate. D’où la nécessité d’agir sur différents points stratégique. Ainsi, politique, alliance, connaissances du terrain (si je suis dire) seront autant d’atouts dans vos poches troués pour vous vous en sortir. Dites-moi, mais cela doit être sympa tout ça. L’histoire paraît sympa. Le système de jeu paraît sympa. Les gens de Telltale Games paraissent sympas. Bref, baignerait-on dans le meilleur des mondes possibles ?

Un coup d’épée autant dans l’eau que dans la terre

On pourrait croire que, simplement parce que nous intégrons le monde de GOT, l‘histoire coulerait de source et se montrerait aussi passionnante que l’originelle, tout en apportant une petite touche personnelle en apportant quelques détails supplémentaires agréables. Malheureusement, il n’en est rien. Bien sûr le récit, si important dans un point and click de qualité, garde une certaine verve, et retranscrit fort bien le verbe, notamment lors des dialogues. Le problème est plus psychologique. Il vient de la famille Forrester en elle-même.

Cette dernière, bien que disposant de personnages parfois attachants, manque beaucoup d’originalité. Entendons-nous bien, je ne suis pas un expert en matière de GOT, ayant juste les premiers tomes ainsi que regarder les saisons disponibles en vidéo, mais les Forrester, sans doute du fait de leur dévouement aux Stark, ressemblent étrangement à ces derniers. C’est bien simple, on dirait, comme certaines boissons gazeuses, une version light des Stark. Ce qui vient, vous vous en doutez, réduire la qualité du récit. Un comble, là où l‘on attendait beaucoup plus.

Votre tête quand vous regarderez, de plus près, les graphismes...

Votre tête quand vous regarderez, de plus près, les graphismes…

En outre, la qualité technique du jeu, par rapport à ses vaillants prédécesseurs, est très en retrait. Abandonner le cell shading afin de retranscrire au mieux la qualité visuelle de la série n’est pas un mauvais choix en soi, mais à condition qu’elle ne desserve pas le jeu. Et, malheureusement, c’est exactement ce qui se produit. Les visages sont plutôt mal rendus, les textures baveuses par endroit. Seules les musiques ainsi que les voix viennent rattraper le tout. Bref, pas la grande classe mais plutôt la grande crasse (bon, j’exagère un peu mais c’était pour le bon mot). On ne peut être que déçu par le résultat final d’autant plus que, pour tourner correctement, il faut du matos récent.

Ce fut presque un calvaire que de tester techniquement GOT. J’y vais un peu fort, mais franchement, l’optimisation n’est pas là alors que les deux autres productions de Telltale Games tournaient correctement même sur une bécane amoindrie. Bon, la fiche technique était ce qu’elle était, je me suis quand même lancé dans l’inconnu. Ou plutôt contre le mur. Incompatibilité (tiens comme World of Tanks…) avec mon asus TF103. Testé sur une puce Médiatek (Asus Memopad HD7), enfin des images, saccadées à crever, son décalé…Testé sur un Tegra 3 (Hp 7 Slate+), des images plus fluides mais pas encore d’une parfaite célérité, mais le son toujours en décalé. Je ne désespère pas, et l’installe sur mon Samsung S4 et là, ENFIN, cela tourne correctement, même si quelques rares saccades visuelles interviennent de temps à autre, sans que ces dernières ne soient gênantes. Et là, je me dis « quand même…un petit effort, Messieurs de Telltale Games… », surtout que l’histoire n’est pas folichonne…


J’ai le regret de vous annoncer que Game Of Thrones de Telltale Games ne m’a pas séduit du tout, même s’il ne représente que le premier épisode d’une série. Disponible en V.O sous-titrée en anglais (on me dira que c’est une honte, mais la série télévisée perdait également de l’intérêt à être visionnée en V.F) pour le prix de 3.98 euros, les fans apprécieront sans doute de se replonger dans cet univers, mais tout ceci a un prix : le prix d’un produit, non pas fait à la va vite, mais plat. Plat, autant d’un point de vue scénaristique, que d’un point de vue technique. Oh, bien sûr, le jeu est pas mal. Meilleur que bien de ses concurrents, mais l’on est en droit d’attendre, de studio aussi expérimenté, une réalisation du tonnerre avec une histoire aussi dure que les murs de Castely Rock. A la limite, je vous conseillerai un peu d’attendre que les prochains épisodes sortent avant de l’acheter afin de juger l’ensemble. En fait, attendez vraiment que Telltale Games sorte la totalité du jeu avant de l’acheter. Ainsi, le studio bénéficiera d’une véritable séance de rattrapage, comme lors des examens ou autres partiels. Ca, là, je suis fouetté, de part et d’autre, par le feu et la glace déversés par ce jeu. De quoi vraiment attraper la crève en ces jours approchant des fêtes.

 

Testé par J.Canonne • 66%
  • L'ambiance
  • Game Of Thrones...Et ça, c'est bien
  • La musique
  • Une histoire un peu creuse comme une dent laissée sur un champ de bataille
  • Une réalisation en deçà des attentes
  1. « Votre tête quand vous regarderez, de plus près, les graphismes… »

    Haha 😀 En tout cas, grâce a toi je connais “Game of Thrones” !

    …quoi, j’ai dit une connerie ? :-°

  2. J’hésite à télécharger ce jeu, car j’ai peur d’être déçu. Après avoir lu cet article, j’hésite encore plus lol !

    • Si je puis me permettre, attends un peu la suite ;=)
      J’essayerai (si j’ai le temps) de faire un test d’ensemble quand tous les épisodes seront sortis.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.