Test : Don’t Feed the Trolls

test

Nourrissez les ours, pas les trolls ! On peut souhaiter la bienvenue au petit studio français Frozax Games qui vient tout juste d’arriver sur le Play Store avec son premier jeu pour Android, et il faut bien avouer que c’est une entrée réussie !

D’un concept très simple et non moins amusant et divertissant, en particulier sur un support mobile, Don’t Feed the Trolls est un jeu dans lequel votre but sera de nourrir les ours, tout en chassant les trolls (une idée que j’approuve totalement !). Pour cela c’est simple : appuyez sur les ours pour les nourrir, glissez sur les trolls pour les gifler : le gameplay se résume à ces quelques mots !

Vous pouvez si vous le souhaitez (et c’est même conseillé en mode Contre-la-montre) utiliser le multi-touches puisque le jeu le gère parfaitement, à plusieurs points. Cela vous permettra d’être plus performant !

dont-feed-the-trolls-menu.jpg Bien sûr, comme l’un et l’autre apparaissent à l’écran un peu n’importe où et n’importe quand, tout l’intérêt consiste à ne pas s’emmêler les pinceaux, à savoir éviter de gifler les ours (ce qui n’est pas conseillé) et surtout ne pas nourrir les trolls (ce qui n’est encore moins !).

Trois modes de jeu vous sont proposés : le mode Classique, dans lequel vous devrez passer chaque niveau en vous trompant le moins possible. 40 secondes pour faire le meilleur score, mais vous perdez si vous nourrissez 3 trolls ou si vous manquez 10 ours. 30 niveaux à la difficulté progressive vous attendent, où vous devrez récolter le maximum d’étoiles (trois par niveau) ce qui est loin d’être aussi facile qu’on peut l’imaginer !

dont-feed-the-trolls-time-attack.jpg Dans le mode Contre-la-montre, vous aurez pour mission de nourrir une centaine d’ours le plus rapidement possible. C’est tout ? Et non, ouvrez l’oeil ! Car un troll (un seul) fera son apparition à un moment où un autre dans votre course effrénée à l’alimentation de vous nounours. Le but sera bien sûr de ne surtout pas le toucher, sous peine de perdre la partie ! Simple, stressant et excitant !

En mode Baff Party, vous pourrez vous défouler sans réserve sur les trolls, qui apparaîtront par vagues, de plus en plus nombreux. Extrêmement jouissif ! Enfin dernier mode, et non des moindres, le mode 2 joueurs ou l’écran est partagé en deux et où vous devez combattre un ami en temps réel sur le même appareil !

On pourrait se dire que Don’t Feed the Trolls est un jeu banal et rapidement lassant, où il faut juste faire fonctionner ses réflexes. Mais c’était sans compter la variété des ours et des trolls qui apparaissent au fil de votre progression (en mode Classique) et qui donne un vrai plus à ce jeu.

dont-feed-the-trolls-fail.jpg En plus de l’ours classique ou il faut “appuyer pour nourrir”, vous verrez par exemple arriver l’ours qui s’enfuient rapidement, l’ours affamé qu’il faut appuyer deux fois, l’ours têtu qu’il faut appuyer que lorsqu’il vous regarde (!) ou encore l’ours squelette, sur lequel il est nécessaire de rester appuyé quelques instants.

La famille des trolls n’est pas en reste, puisque vous vous doutez bien qu’il existe des trolls qui essaient de se déguiser en ours ! Mais aussi des trolls plus résistants qui demandent deux, trois ou même cinq baffes (pour le Roi troll). Vous pouvez alors les gratifier d’une rafale de baffes extrêmement jouissive, surtout associée au petit son de claque si bien choisi !

dont-feed-the-trolls-stars.jpg La bande son, parlons-en justement. Elle est simple et efficace. En arrière plan, une petite ambiance de faune et de flore très sobre. Pas de musique (sauf dans les menus). Des petits bruitages simples et bien claquants, vous l’aurez compris.

Enfin, un mot sur les graphismes. Ils sont là aussi très sobres et réussis. Le tout est très bien dessiné, et vu la simplicité du jeu c’était tout de même un aspect essentiel, qui est ici particulièrement soigné, tout comme la réalisation globale du jeu, qui ne souffre d’aucune incohérence d’ergonomie ou manque de fluidité.

Terminons en signalant que le jeu propose un petit tableau de scores en ligne (sans service externe demandant une inscription, ce qui est appréciable). Une série de 20 trophées est également à débloquer.

dont-feed-the-trolls-rapide.jpg Finalement, Don’t Feed the Trolls est un jeu bien plus addictif qu’il n’en à l’air, vous verrez. Notamment grâce à l’arrivée d’ours et de trolls spéciaux qui pimentent réellement le jeu. La comparaison peut paraître étrange, mais si vous aimez le Jungle Speed, vous devriez apprécier ce jeu qui se base sur les mêmes codes (réflexes, pièges, analyse et rapidité).

La démo du jeu propose les deux premiers modes (Classique et Contre-la-Montre). Pour seulement 79 centimes, en paiement in-app uniquement, vous pourrez débloquer le jeu complet sans publicités, les modes Baff Party et 2 joueurs, ainsi que les niveaux difficiles de mode Classique.

Voilà un excellent moyen de se distraire tout en se défoulant sur les trolls, un jeu simple, amusant et pour tout public, Don’t Feed the Trolls mérite le coup d’oeil !

  • dont-feed-the-trolls-rapide
  • dont-feed-the-trolls-stars
  • dont-feed-the-trolls-time-attack
  • dont-feed-the-trolls-fail
Testé par Florian Duval • 80%
  • ...baffer du troll !
  • La variété des personnages
  • La réalisation propre
  • Le décor toujours identique

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.