Test : Babylon 2055 Pinball

test

Quand j’entends le nom « Babylon », j’ai deux chansons qui viennent hanter mon maigrelet cerveau. Le première de Haus Arafna donne plutôt dans le morbide avec son « Babylon, it’s time to rise, Lucifer will bring the light ». La deuxième est beaucoup plus enjouée, mais plus gonflante aussi. Je veux bien sûr parler de celle de Boney M. Allez rien que pour vous et pour vous pourrir la journée, en voici un extrait : « By the rivers of Babylon, there we sat down. Yeah-yeah we wept, when we remembered Zion ». Terrible n’est-il pas ? Non pas le sens, mais cet air qui rentre dans votre tête comme si c’était du yaourt. Ah ah ! Bien fait ! Bon, il est vrai que c’était vil. Mais bon, je me devais de partager ce moment de « musicalité » avec vous, car cet air n’arrête pas de me harceler depuis que je me suis aperçu de la sortie de Babylon 2055 Pinball, le nouveau jeu des Frenchies de Shineresearch.

Triste sort qu’était le mien, jusqu’au moment où, à forte de dose de Bach, je parvins à me sortir la mélodie de la tête afin d’en intégrer de beaucoup plus classiques. De quoi pouvoir, facilement, par la suite, me reconcentrer sur ce nouveau jeu de flipper qui semble prêt à me faire perdre la boule, et qui ne tend pas, s’il ressemble à Quantic Pinball, à vous couper les vôtres, de boules. Certes, on pourrait croire que Shineresearch joue la carte de la sécurité ou devrais-je dire la rampe de sécurité avec un nouveau jeu de flipper. Néanmoins, lorsque l’on persiste dans une voie, on est d’autant plus attendu au tournant. Et c’est peu dire que je l’attendais, ce nouveau flipper.

I am the Black Pinball Wizard

Je ne vais peut-être rien vous apprendre, mais, par décence, faîtes un petit air étonné, Babylon 2055 Pinball est un jeu de flipper ayant pour thème une ville futuriste qui répond au doux nom de Babylon. En même temps si vous n’aviez pas compris jusque-là, c’est que vous aviez, et excusez-moi de cette franchise ébarbée, raté la première marche de la tour de Babel.

La bonus, plutôt mal venu, appelé "miniature"

La bonus, plutôt mal venu, appelé “miniature”

Comme son ancêtre de quelques mois, il demeure très classique dans ses fondements, mais assez original du point de vue créatif. Chaque table est un petit joyau et un bel hommage rendu aux véritables flippers qui auront bercé votre enfance, pour les plus âgés. Avec 6 tables complètes, au design original et recherché, ainsi qu’une table bonus (comme dans Quantic Pinball) qui vous emmènera aux frontières du rétro-gaming, Babylon 2055 Pinball propose un challenge copieux, mais pas indigeste.

En effet, les Studios Shineresearch, sans doute à la recherche de l’ultime lumière, ont eu assez de filaments dans le cerveau afin de proposer des petits plus. Ces derniers font toute la différence. Ils reposent sur un principe simple, celui d’offrir des modes de jeux au sein même de chaque flipper, comme des bonus à débloquer. Comme des malus aussi, parfois, mais qui feront grimper vos scores. Ils sont au nombre de 9, et je vous laisse le soin de les découvrir. Sachez, néanmoins, qu’un d’entre eux vous fera perdre la tête en faisant apparaître un nombre incalculable de billes métalliques, un autre des téléporteurs, etc. Bref, que des bonnes idées.

Pinball en l’air

Mais, que des bonnes idées ne font pas toujours un excellent jeu. Elles le font quand tout le reste tient la route. Ici, c’est clairement le cas, même si les bases demeuraient déjà saines dans Quantic Pinball. Néanmoins, Shineresearch les a améliorées. Déjà, d’un point de vue graphique, même si les deux flippers se valent, la sensibilité n’est pas la même et les tables demeurent un tantinet mieux dessinées pour la ville de Babylon que pour la physique purement quantique.

La table Tuttul, à prononcer "Toutoule" selon la Voix

La table Tuttul, à prononcer “Toutoule” selon la Voix

En effet, comme le jeu reprend le thème de Babylone la non-pieuse, d’après les références chrétiennes et non mésopotamiennes, il en reprend l’essence même, à savoir le feu. Cette inspiration donne lieu à de très beaux effets visuels ainsi qu’à des tables possédant leur identité propre. La réalisation est au top, et Babylon 2055 Pinball vaut clairement le coup d’œil si je puis dire. Toujours dans un style rétro-futuriste, c’est un véritable régal visuel que de lancer une partie, d’autant plus que l’accroche des contrôles est parfaite.

Pour ne pas gâcher, comme le dirait l’ancien entraîneur de l’A.J Auxerre, l’ensemble est servi par d’excellentes musiques et un environnement sonore de très bonne facture. L’ensemble est vraiment fascinant et ne manque pas d’unité. Tout est bon dans Babylon 2055 Pinball, un peu comme dans le cochon. Tout ? Oui ! Mais, car, vous doutez bien qu’il y a un « mais ».

Pinball au centre

Le « mais » est non seulement un mois, mais aussi une expression du « moi ». Voilà, c’était la pensée du jour. Plus sérieusement, le « mais » est un mal nécessaire pour un bien futur, car il permet, si on le lit ou on l’écoute, d’y trouver matière à amélioration. Que cela soit entendu, et bien entendu, Babylon 2055 Pinball est un très bon flipper, doublé d’un excellent jeu. Néanmoins (c’est équivalent au « mais », mais plus nuancé), à défaut de se retrouver dans un véritable bol empli de fraîcheur matinale, on a juste l’impression de se retrouver avec du lait, certes super bon, de nouvelles céréales, certes super bonnes, mais ce petit déjeuner donne un goût de déjà-vu.

La table spéciale très "têtedemor" comme disaient les djeuns en mon temps

La table spéciale très “têtedemor” comme disaient les djeuns en mon temps

En effet, on a vraiment l’impression de se retrouver en face d’un Quantic Pinball sur lequel on aurait simplement changé les décors ainsi que l’ambiance. Le constat est un peu rêche, mais les similitudes sont telles que l’on ne peut s’empêcher d’y penser. Cela n’enlève en rien toutes les qualités, et elles sont nombreuses, de Babylon 2055 Pinball. Pourtant, pour ceux qui ont adhéré à la première série, la deuxième pourrait éventuellement laisser un sentiment de resucée. Mais ce serait vraiment faire la fine bouche, car le festin est de taille.

Si j’ai un petit conseil à donner aux développeurs, ce serait, sans nul doute, de ne pas trop s’enfermer dans un carcan, qu’il maîtrise pourtant à la perfection, afin d’offrir, pour leur prochain jeu un univers voire même un autre genre afin de montrer tous les talents dont ils disposent. De la nouveauté vraie et de l’originalité payent souvent bien mieux (je parle en qualité et non pas en fric pur) qu’une autre copie d’un devoir déjà lu.

Indéniablement, Babylon 2055 Pinball est excellent. Doté d’une réalisation de qualité, de principes simples mais remis au goût du jour, il fera passer un excellent moment aux adorateurs des anciens billards électriques et aussi aux autres. D’ailleurs, c’est à ces derniers que je m’adresse particulièrement. Vous pouvez, aisément, vous plonger dans le genre grâce à ce jeu. En outre, une version gratuite, dite de test, est disponible, donc pas d’excuses. Téléchargez-le, vous ne le regretterez pas un instant. Ceux qui auraient crainte de dépenser les 2,99 euros, pensez au nombre d’heures que vous aurez à passer sans avoir mal à l’estomac. C’est moins cher qu’un Big Mac et c’est largement meilleur pour la ligne ! Shineresearch n’est certes point un vendeur de hamburgers, mais ce qu’il a à donner est largement plus consistant, et plus fin. A condition, néanmoins, qu’il veille à changer le menu pour leurs prochaines idées.

Testé par J.Canonne • 87%
  • Réalisation au top
  • Prise en main facile
  • Physique du flipper maîtrisé
  • Fun
  • Attention à la redondance

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.