Test : Another World

test

Le jeu d’aventure français adapté 20 ans plus tard sur Android. Vous ne connaissez pas encore DotEmu ? On peut dire que ce sont LES spécialistes, lorsqu’il s’agit de faire renaître les jeux de votre jeunesse. Quand je parle de votre jeunesse, je ne veux pas parler des jeux sortis en 2005 ou 2003… non non, je veux parler du millénaire dernier au moins !

Another World, par exemple, puisque c’est de lui qu’il s’agit actuellement. C’est un jeu d’aventure imaginé, dessiné et programmé par le français Éric Chahi au début des années 90. Lorsqu’il est sorti sur Amiga et Atari ST en 1991, j’avais environ 1 an, ce qui avouons-le est un peu jeune pour se mettre aux jeux-vidéo (quoique maintenant il n’y a plus d’âge pour cela !).

Autant vous dire que pour moi cet essai d’Another World sur Android, une vingtaine d’années plus tard, ressemble pour moi à une réelle découverte plutôt qu’une retrouvaille nostalgique.

another-world-paysage-new.jpg Another World, c’est avant tout un univers très particulier. Vous incarnez un chercheur en physique des particules. Un soir d’orage, alors que Lester Chaykin expérimente quelque chose sur l’accélérateur de particules dans son labo, la foudre frappe et il se retrouve alors projeté dans un autre monde.

Un monde étrange et mystérieux dans lequel votre personnage roux évolue tant bien que mal. Vous allez devoir trouver votre chemin tout en évitant les pièges et les ennemis, qui ne vous laisseront, il faut le dire, pas beaucoup de répit. Heureusement, Lester fait rapidement équipe avec son compagnon de prison en début d’aventure… et je ne vous en dit pas plus, car ce jeu est un vrai bonheur à explorer et découvrir.

another-world-prison.jpg Le jeu est plutôt difficile. N’espérez pas vous faire tirer dessus une ou deux fois, mordre par des bestioles et vous en sortir aussi facilement que ça. Dès la moindre attaque, vous mourrez. Et dès les premiers niveaux, vous allez vite comprendre qu’on est pas là pour faire du tourisme ! Trois niveaux de difficulté sont proposé, avec un mode Normal (plus facile que l’original), Difficile (difficulté de l’époque) et enfin Hardcore (là vous êtes givré !).

Vos actions se limitent à l’essentiel : marcher, courir, sauter, se baisser et tirer. Voilà l’essentiel des commandes, ça tient dans quelques boutons tactiles que vous pouvez utiliser en haut comme en bas de l’écran, selon l’endroit où vous appuyez (idée très astucieuse, bravo !).

La manipulation du personnage est… d’époque. C’est à dire que beaucoup trouveront le personnage lent à la détente, et c’est vrai qu’il faut un temps d’adaptation. Si les puristes n’y verront pas d’inconvénient, ce sera peut-être plus difficile pour ceux qui, comme moi, découvrent ce type de gameplay. Sachant que le jeu demande un téléchargement additionnel (qui ronge sur le délais de remboursement du Google Play) et qu’il n’y a pas de démo proposée, cela peut frustrer certains joueurs déçus du gameplay.

another-world-controls.jpg Le jeu est compatible avec les commandes du Xperia Play mais aussi avec la manette Bluetooth Zeemote JS1 (ça tombe bien, on vous en donne dix ce mois-ci !). Celle-ci est immédiatement détectée au lancement du jeu et c’est un vrai plaisir de l’utiliser pour évoluer dans ce monde hostile. Seul un petit regret, celui que le stick analogique ne soit pas pleinement utilisé.

En effet, par défaut votre personnage marche. Pour courir, il faut appuyer deux fois dans la direction souhaitée. Pouvoir gérer cela en dosant simplement l’appui sur le stick analogique aurait été préférable.

Visuellement, le jeu est absolument identique à celui imaginé par son créateur. À l’époque, l’utilisation de graphiques vectoriels était une véritable révolution. Aujourd’hui, les fans du style un peu old-school seront ravis, et ceux qui ont connu le jeu seront simplement aux anges.

another-world-switch.jpg Mais ce n’est pas tout ! DotEmu a inclus une fonctionnalité particulièrement bien fichue : on peut “switcher” vers des graphismes revisités et améliorés, avec de nouveaux effets, de plus belles textures, etc. Pour basculer, il suffit juste de glisser deux doigts vers le bas, et hop, ça change instantanément ! Les graphismes améliorés sont vraiment très très réussis, et surtout cette idée de pouvoir basculer entre les deux version à n’importe quel moment, y compris dans les cinématiques, est tout simplement géniale.

La bande son d’origine a été 100% remastérisée, et c’est aussi une réussite. Et comme il ne faut pas oublier que c’est un jeu pour smartphone et qu’on est en 2012, le jeu a maintenant le droit à son petit lot d’accomplissements OpenFeint.

Pour terminer, on peut dire qu’Another World est une véritable légende du jeu vidéo qui a été formidablement adaptée par DotEmu, pour le plus grand plaisir des vieux de ceux qui y ont joué il y a 20 ans sur leur dinosaure. Et pour les autres, si vous aimez les jeux d’action/aventure qui vous plongent dans une histoire passionnante et avec un certain niveau de difficulté, vous allez être servis !

  • another-world-prison
  • another-world-switch
  • another-world-voiture-new
  • another-world-voiture-old
  • another-world-1991
  • another-world-2011
  • another-world-ascenceur
  • another-world-cage
  • another-world-controls
  • another-world-jeu
  • another-world-options
  • another-world-paysage-new
  • another-world-paysage-old
Testé par Florian Duval • 80%
  • La propreté de l'adaptation
  • Le switch des graphismes
  • La compatibilité Zeemote
  • Prise en main qui peut agacer
  1. Rien qu’en ayant vu la vidéo, j’annonce que ce jeu est une tuerie. Je n’ai pas joué à ce jeu en particulier, mais tous ceux de cette époque avaient tous cette sensation de perfection dans les animations et surtout de bons scénarios !! J’ai beaucoup joué quand j’avais 8-10 ans à Operation Stealth et à Les Voyageurs du Temps (Delphine Software).

    Bref, nous les vieux, on adorera à coup sûr cette reprise de titre… Je le prends dès que j’ai fini mon commentaire.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.