Test : Angry Birds

test

Envoyez des pigeons à coup de lance-pierres ! Véritable phénomène planétaire, et désormais présent sur de nombreuses plate-formes après avoir démarré sur iPhone, Angry Birds est un incontournable de l’Android Market !

Vous incarnez le clan des oiseaux en colère. En face (à droite de l’écran) c’est l’ennemi. Des gros porcs verts fluo qui ont piqué vos oeufs, et se planquent sous un tas de bois, de pierre et de verre (et parfois d’autres trucs).

Le but du jeu est simple : vous devez tous les éliminer. Pour cela, vous allez pouvoir propulser les oiseaux dont vous disposez, à l’aide d’un lance-pierres ! Chaque oiseau possède une caractéristique bien particulière, qui se déclenche lorsque vous appuyez dessus pendant le vol :

  • Le petit bleu se divise en trois, pratique pour frapper plus large. Très efficace sur les blocs de verre.
  • Le jaune peut avoir une poussée de “nitro” et frapper plus fort dans le tas. Attention quand même si ça tape dans la roche, c’est pas génial…
  • Le blanc peut larguer une bombe. Avec celui-là il faut survoler la zone, car une fois le pet déclenché, il préfère se barrer.
  • Le noir est un peu bourrin (et beaucoup kamikaze) puisqu’il explose dans le tas.
  • Le grand avec le bec pointu fait un demi-tour en plein vol pour frapper par derrière. Bien piloté, il peut faire mal.
  • Et enfin le “classic”, le rouge lui ne fait rien de spécial à part piailler. Il est quand même bien bourrin (surtout quant il est obèse).

Pour chaque niveau, on vous octroie une sélection des oiseaux que je viens de lister. Parfois ce sera uniquement des jaunes, ou des bleus… la plupart du temps, il y a de tout. Ils ne sont bien évidemment pas définis au hasard, et correspondent à la construction du niveau.

C’est là qu’entre le volet stratégique de Angry Birds. Après avoir tout pété sauvagement dans les premiers niveaux, il faudra en effet faire rapidement preuve de réflexion. Vous devrez prendre en compte les oiseaux fournis (et qui sont utilisés dans un ordre bien particulier) par rapport à la construction du niveau.

Par exemple, si le gros porc est protégé par plusieurs couches de rochers, il faudra d’abord faire sauter tout ça avec un oiseau noir ou blanc, avant de le finir avec ceux qui restent.

Pour jouer c’est simple, l’oiseau se positionne, tirer l’élastique tout en orientant soigneusement, puis relâcher. Appuyer en vol lorsque c’est nécessaire pour utiliser le pouvoir spécial de l’oiseau. Il est possible de zoomer ou dé-zoomer simplement en utilisant le dual touch.

Les graphismes sont vraiment réussis. D’une grande qualité, c’est mignon et coloré. Associé aux sons des personnages qui sont vraiment sympas, il n’y a rien à dire de ce coté là.

Question fluidité, si tout se passe bien pour la plupart des terminaux, les plus faiblards auront toutefois bien du mal à faire tourner le jeu (malgré sa simplicité). Rovio corrige le tir en proposant également une version “Lite” sur l’Android Market pour ceux-là.

Pour conclure, disons qu’Angry Birds mérite son succès. Un concept simple et terriblement addictif, habillé par une réalisation impeccable. De très nombreux niveaux, variés et à la difficulté croissante, et le tout gratuit (pour le moment) sur l’Android Market !

  • angry-birds
  • angry-birds-multiply
  • angry-birds-solide
  • angry-birds-yellow
  • La réalisation parfaite
  • Les nombreux niveaux
  • La gratuité sur Android
  • Pas assez léger pour certains appareils

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.