Test : A-Kart Paperboy

test

Un jeu de kart façon “runner” où vous devrez rouler le plus loin possible tout en distribuant les journaux et en évitant les embuches !

Les créateurs de jeux vidéo mélangent souvent plusieurs genres pour en créer de nouveaux. Dans le cas de A-Kart Paperboy, je m’attendais à un simple jeu de course de kart un peu à l’ancienne. En fait, il ne s’agit “que” d’un “runner” : un de plus, dirons certains.

a-kart-paperboy-pontIl est vrai que ce genre inonde le store, ce qui peut sembler normal quand on voit le succès de titres tels que Temple Run ou encore Jetpack Joyride, pour ne citer que les plus populaires du genre.

Ici, vous dirigez un kart dans un monde en 2D qui monte, qui monte ! Votre but sera d’aller le plus loin possible en évitant de vous crasher, et bien évidemment la vitesse grandissante rendra les choses de plus en plus compliquées. On change de file par un glissement à gauche ou à droite, prise en main on-ne-peut plus simple.

Pour compliquer les choses, vous aurez pour job de distribuer les journaux en chemin ! La partie se termine lorsque la barre de santé de votre kart est vide. Ou si vous terminez dans l’eau…

Quoi, de l’eau ?! Mais je croyais qu’on roulait !

a-kart-paperboy-avionEt bien pas seulement, et c’est là une originalité de A-Kart Paperboy, on vole aussi ! En glissant le doigt vers le haut, c’est le déploiement des ailes “façon Taxi 2” et on évite les obstacles imparables comme les falaises à gravir ou les fleuves à traverser.

Du coup, en plus de tourner pour éviter les pièges, il faut aussi avoir le réflexe de s’envoler. Attention, car le “mode avion” évite tous les obstacles, mais possède une jauge qu’il faudra aussi penser à recharger en récoltant les bonus. Il ne faut donc l’utiliser que lorsque nécessaire, et se reposer sur la route dès que possible.

En mode tuning.

a-kart-paperboy-garageComme tout bon runner qui se respecte, A-Kart Paperboy vous proposera de dépenser vos pièces dûment récoltées, en personnalisations. On peut alors changer son pilote, ses roues ou encore ses ailes. Toutes ces customisations ne sont pas simplement visuelles, elles permettent d’augmenter la résistance du kart et la durée de vol.

Le choix de la puissance du kart (de 50cc à 500cc) augmente la vitesse et change le thème du décor. A ce propos, A-Kart est joliment réalisé et animé.

Il offre toujours plus de challenge avec l’apparition de nouveaux obstacles au fil du temps. D’ailleurs, évitez de faire comme moi qui écrase les chats en pensant que ça donne plus de points, ça vous fera perdre. De vieux réflexes à contenir…

A mi-chemin entre Jet Car Stunt et Cubed Rally Redline, c’est un jeu ultra répétitif certes, mais idéal pour tuer le temps, et qui trouve donc toute sa place sur un smartphone.

  • a-kart-paperboy-pont
  • a-kart-paperboy-slow

    SLOW SLOW ?! Mais j'peux paaas !

  • a-kart-paperboy-avion

    Journal ou bonus, il faut choisir.

  • a-kart-paperboy-chat

    TRAVERSE PAAAS TOI !

  • a-kart-paperboy-garage
  • a-kart-paperboy-malus

    Le genre de raison pour laquelle il vaut mieux esquiver les malus.

  • a-kart-paperboy-missions

    Les traditionnelles missions vous donnent un peu plus de piquant.

  • a-kart-paperboy-piege

    Oh un bonus ! Ah non c'est... trop tard !

Testé par Florian Duval • 74%
  • Simple à comprendre
  • Graphismes cartoon réussis
  • Le mode aérien !
  • Super méga répétitif

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce commentaire aurait pu vour rapporter 10 Points.